Entries tagged “photo”

Fabrication de la dentelle en photo stéréoscopique sur 8 points de vue

written by ccomb, on Nov 28, 2010 1:18:00 AM.

Mardi dernier fut une mémorable journée dans une fabrique de dentelle à Calais, en compagnie de Philippe Schlienger et Mathieu Levaslot.

Quel choc ! Quel contraste ! Qui pourrait imaginer que la dentelle, si fine, si blanche, est fabriquée avec des machines de plusieurs tonnes, énormes, bruyantes, datant d'un siècle, et toutes noires ? Essayez seulement de garder les mains propres plus de 15 minutes dans une fabrique de dentelle : impossible ! Pour peu que vous vous grattiez un peu le nez ou le menton, c'est ensuite votre visage qui va devenir tout noir, puis probablement vos fringues. Lors de sa fabrication, la dentelle subit le même sort : elle termine souvent à moitié grise. Mais ce n'est pas de la graisse ! Les métiers à dentelle sont lubrifiés avec du graphite (de la mine de crayon, en gros), donc ce n'est pas salissant. Un coup de machine à laver et la dentelle ressort immaculée. Mais il y a une telle quantité de graphite que tout est noir. Le parquet, en bois vieux d'un siècle et servant à absorber les mouvements des machines, est tellement noir qu'on dirait du charbon. Quand on franchit la porte d'entrée, on a le sentiment de faire un saut temporel. On est dans un autre monde, à une autre époque. Rien n'a changé depuis les années 20.

/static/dentelle1.JPG Dentelle Backstage, Philippe Schlienger

Une fabrique de dentelle est un lieu paradisiaque pour un photographe, surtout pour de la stéréoscopie. La raison de notre visite dans cette fabrique à Calais était de réaliser des photos pour écran autostéréoscopique Alioscopy pour l'exposition de Philippe Schlienger : « Dentelle Backstage » à la Cité de la Dentelle à Calais du 16 janvier au 30 avril 2011.

Nous avons donc embarqué le rail motorisé, qui a fonctionné à la perfection et nous a permis dans un temps record d'effectuer des photos sur 8 points de vue, en testant à chaque fois plusieurs bases. Nous n'avons pas utilisé le mode rafale car il fallait attendre la recharge des flash entre chaque photo. Une séquence complète de prise de vue dure de 10 à 30 secondes, selon le temps d'attente à chaque photo. En mode rafale, il est possible de faire les huits photos en 1 à 3 secondes, selon l'appareil et l'éclairage. Il est donc possible de photographier des être vivants capables de ne pas trop bouger pendant ce laps de temps. Cette fois-ci nous avons fait un premier test avec des personnes à qui nous avons demandé de ne pas bouger pendant 20 secondes. D'ici trois semaines nous avons l'agréable perspective tester le mode rafale sur un mannequin... en dentelle :)

Ci-dessous une vidéo d'un shoot. On voit l'interface de contrôle, puis l'appareil qui se déplace de 1,5 cm entre deux photos :

Le rail motorisé et son interface de contrôle :

/static/dentelle2.JPG

Un métier à dentelle :

/static/dentelle4.JPG

Sur le côté droit du métier, les cartons contiennent la description du motif. On dirait presque un orgue de barbarie !

/static/dentelle3.JPG

La dentelle elle-même :

/static/dentelle5.JPG

L'enroulage des fils :

/static/dentelle7.JPG

Une presse et ses 4 colonnes de bobines. Chaque bobine fait moins d'1mm d'épaisseur et contient un seul fil ! :

/static/dentelle0.JPG

Les charriots contenant chacun une bobine :

/static/dentelle6.JPG

Prise de vue photo automatisée pour animations et 3D Relief !

written by ccomb, on Nov 3, 2010 9:20:00 PM.

Voici quelques photos de l'outil de prise de vue automatisée sur lequel je travaille depuis pas mal de temps. Toute la partie matérielle est réalisée par Alain Brevard, et je m'occupe de la partie logicielle, pilotage moteur et appareil photo, le tout avec les conseils de Mathieu Levaslot de la société Luxrelief, premier utilisateur du système.

/static/rail/rail6.jpg

L'objectif est multiple, il s'agit d'abord de permettre des prises de vue de haute qualité pour écrans Alioscopy (3D relief sans lunettes sur 8 points de vue), avec des appareils photos reflex haut de gamme (Canon 5D, 1D, Nikon D300, D700, etc.). Le principe de base de ces écrans est qu'ils diffusent simultanément 8 images selon 8 angles différents. Chaque oeil reçoit donc une image différente, ce qui reproduit l'impression de relief. Il faut donc faire 8 photos équidistantes.

Sans ce dispositif, il faut prendre une photo, puis déplacer manuellement l'appareil de quelques centimètres, puis reprendre une photo et ainsi de suite, en espérant que le sujet et l'éclairage n'ont pas bougé. Tout ceci prend pas mal de temps et comporte des risques d'erreur.

Grâce à ce rail de prise de vue automatisé, le tout se fait en quelques secondes, et est entièrement réglable et reproductible. On peut tester rapidement plusieurs paramètres et choisir le meilleur résultat. Le dispositif est composé d'un rail équipé d'un moteur pas à pas, un contrôleur et son alimentation, et un mini PC autonome sans écran ni clavier. L'utilisation est extrêmement simple et ne nécessite strictement aucune installation : il suffit de brancher son ordi portable (sous Mac, Windows ou Linux) au mini PC grâce à un câble réseau, puis d'ouvrir son navigateur web. Ensuite une interface ressemblant à un site web permet d'effectuer une calibration, des déplacement précis de l'appareil photo et lancer des prises de vue ou des vidéos en travelling.

Le deuxième appareil est un plateau mobile permettant de créer des animations rotatives de très haute précision. On peut l'utiliser par exemple pour faire une animation sur 360 degrés en mode continu, pour de la vidéo, mais aussi en mode photo, en choisissant de faire par exemple 360 photos espacées d'1 degré. Le plateau va alors s'arrêter après chaque déplacement pour laisser le temps à l'appareil de prendre la photo et aux flash de se recharger. Ce plateau peut aussi être utilisé aussi bien pour des animations classiques en 2D ou pour de la 3D relief. On peut reproduire le même mouvement plusieurs fois au centième de millimètre près. Et la solidité de la construction autorise même d'y poser un lave-linge, si vous êtes amateur d'animations de lave-linge...

Le système est aujourd'hui suffisamment fiable et est déjà utilisé en studio photo professionnel pour Dior, Clinique, Longchamps et Decléor, et pour une expo à la Cité de la Dentelle à Calais. Si vous connaissez quelqu'un intéressé, contactez-moi directement, il est possible de le louer à la journée, et également de fournir de l'assistance ou du conseil sur la 3d Relief et ses spécificités.

Le système fonctionne sous Linux (Debian) et est fabriqué entièrement avec le langage Python qui, grâce à sa polyvalence, permet de réaliser aussi bien le contrôle moteur que l'interface web (ici en Pylons) ou le traitement d'image. À ce sujet, l'étape suivante sera d'assembler les images automatiquement et d'être capable d'afficher l'image relief sur l'écran Alioscopy juste après la prise de vue car le mini PC comporte une sortie DVI. Keep in touch !!

/static/rail/rail5.jpg /static/rail/rail4.jpg /static/rail/rail3.jpg /static/rail/rail7.jpg /static/rail/rail2.jpg
/static/rail/rail1.jpg

test